top of page

Conseils du mois : Mars

"Si mars commence en courroux, il finit tout doux. Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars."

Si aujourd’hui le mois de mars est le troisième mois de l’année dans le calendrier Grégorien et Julien, il était, avant, le premier mois de l’année romaine. Il marquait le retour des beaux jours et le début de la période de la guerre, ainsi ce mois porte, le nom du Dieu romain Mars, qui sublimait la guerre et les guerriers. Mois charnières dans tout l'hémisphère Nord, il représente la première petite fenêtre dans la pénombre de l'hiver. Le très imagé calendrier révolutionnaire l'avait placé à cheval sur Ventôse et Germinal, soulignant ainsi le contraste entre les intempéries et la fécondité de la nature... L'expression "arriver comme mars en Carême" est souvent prise à contresens, alors qu'elle signifie arriver à point : la totalité ou partie du mois est incluse dans la période du Carême... Et l'histoire se souvient des "ides de mars" (le 15 du mois) en 44 av. J.-C., quand Jules César tomba assassiné par Brutus, son fils adoptif, en s'écriant : "toi aussi, mon fils ! _____ La lune en mars du 09 mars au 24 mars, lune montante Semer, Planter, bouturer, et tailler en lune descendante. Ce qui peut être fait dans vos jardins ce mois-ci :

Pour les premiers semis, il est préférable d'attendre que la terre "fleurisse". Ne vous pressez pas les beaux jours vont arriver ! Attendre que la terre se réchauffe, quand les herbes commencent à pousser, c'est aussi un signe. Attendre aussi que le cornouiller et le cognassier soient fleuris. Pour les semis possible en pleine terre : oignon, épinard de printemps, pois à grain lisse, persil, cerfeuil. Alors que concernant les semis possible sous abris : Carottes hâtives, laitue et batavia de printemps, navet, radis sont idéals. Vous pouvez planter en pleine terre : oignon, échalote, ail, asperge, chou cabus, ciboulette, rhubarbe, fraisiers. Mais aussi des boutures de groseilliers, de cassis, de framboisiers. Et faire germer les pommes de terre dans des cagettes. Mais aussi tailler les arbustes et les plantes grimpantes, les rosiers, le romarin, la sauge, le thym, le laurier pour favoriser de nouvelles pousses. Par temps doux, traiter tous vos arbres fruitiers à la bouillie bordelaise. Vous pouvez encore planter arbres, arbustes, arbres fruitiers... Notre Petite Astuce : Pour les semis, plomber avec le dos du râteau après un semis est un geste essentiel du jardinier... Qu'on oublie un peu trop souvent. Lorsque l'on sème des petites graines : carottes, laitues, radis... Il est fait souvent les mêmes erreurs : semis trop profond, trop serré et ne pas assez tasser la terre. Les semis en terre meubles ont besoin d'être tassés pour bien mettre la graine en contact avec le sol. Tasser sert à chasser l'air de la terre et donc à favoriser une remontée de l'humidité vers la graine par capillarité. C'est le processus inverse du binage : on bine en saison chaude pour au contraire aérer la terre et ainsi limiter l'évaporation de l'eau. Bien au contact d'une terre humide, la graine pourra germer et se développer dans de bonnes conditions. Les premiers semis de petit-pois débutent quand la terre commence à se réchauffer. L'idéal est d'installer un tunnel plastique une à deux semaines avant le semis, sur l'emplacement qui leur est destiné, pour que la terre se réchauffe. Avant de semer, gratter la terre en surface avec un crochet pour l'émietter et semer une graine tous les 3 cm, dans des sillons bien droits, profonds de 3 cm et espacés de 50 cm. Choisir une variété à grains ronds, plus résistante au froid : Fermer le tunnel pour hâter la germination et ainsi protéger les jeunes pousses des oiseaux. 15 jours après la levée, faire un premier binage-buttage, puis un deuxièmes 15 jours plus tard. Poser ensuite des tuteurs, même pour les variétés naines, et les plus importantes, c'est de couvrir la terre avec un paillis de tonte sèche.

__________________________________________________

Pour planter vos arbres, arbustes en conteneurs, la saison des plantations reprend avec les beaux jours. Par manque de temps, vous pensez ne pas vous attarder trop sur le creusement du trou de plantation, car les plantes en conteneurs, avec leurs racines bien rangées, se démoulent facilement et se mettent dans un trou de 20x20 cm sans trop de mal.


Ne faites pas cette erreur ! Creuser un "vrai" trou, de largeur confortable, c'est-à-dire de 10 à 15 cm plus large que la motte. En profondeur, ajouter aussi 10 cm au moins à la hauteur. Grattouiller le fond et amender d'une pelletée de compost très mur mélangé à la terre de rebouchage. Ainsi installée, votre plante ne tardera pas à ancrer de vraies racines dans le sol.


Posts récents

Voir tout

Komentar


bottom of page