top of page

Acerca de

Entretien des pelouses

En savoir un peu plus pour votre gazon

Découvrez ici notre guide pratique pour prendre soin de votre pelouse. De la préparation du sol à l’entretien, en passant par le semis et le choix des graminées à planter, nous vous livrons tous nos conseils pour avoir un beau gazon en pleine forme !

L'IMPORTANCE DU SOL POUR LE GAZON

Le charme des gazons sont indispensables à l’agrément des jardins. Nous pensons souvent, à tort, qu’il est possible de semer du gazon sur n’importe quel type de sol. Ceci est une grave erreur et 2 ou 3 ans après le semis, la pelouse est recouverte de mousse, le gazon ne s’étale pas bien, il dessèche en été. Une pelouse exige un terrain fertile et bien préparé.

Suivant les différents types de sol, on devra avoir recours à différents améliorateurs du sol qui permettront, à moindre cout, de favoriser l’implantation de son gazon même si le sol idéal est constitué par une couche de 30 à 40 cm d’épaisseur de bonne terre végétale fine ne contenant pas de pierre.

PRÉPARATION DU TERRAIN

Le sol sur lequel sera établie la pelouse et qui la nourrira, doit faire l’objet d’un examen très attentif.

Labourer, herser, enlever les pierres, racines, rhizome de chiendent, liseron, oseille et autres détritus en terrain bien préparé, les racines de graminées (gazon) se développent beaucoup mieux, plus profondément et sont plus résistantes à la sécheresse.

À l’aide d’un croc et d’un râteau, combler les vides et régulariser la surface, apporter un amendement organique Humusol (80 à 100 gr / m2) ou Vulcobio (80 à 100 gr) et 20 à 40 gr /m2 d’engrais bio poudre d’os, 30 à 40 gr / m2 d’engrais bio corné broyés ou granulés à l’automne sur les premiers centimètres du sol, croquer et ratisser légèrement puis passer le rouleau à gazon afin de stabiliser votre terrain.

Ne jamais perdre de vue que le gazon doit être semé sur un sol ferme.

Aussi, n’enterrez jamais les détritus, pierres et végétaux dans le sol.

LES GRAINES

Pour obtenir de beaux gazons, épais, solides et durables, il faut choisir les espèces qui s’adaptent le mieux aux conditions de climat, de sol et d’exposition où elles doivent se développer et vivre.

Les meilleurs sont ceux pouvant constituer un tapis court, avoir des racines traçantes, des feuilles fines et ne pas former de grosses touffes, mais au contraire s’étaler pour former une surface régulière.

En principe, on se contente de semer un mélange tout préparé suivant l’explosion et la nature du terrain. Ce mélange doit comporter ray-grass, Fétuque (fétuque élevée, fétuque rouge, fétuque ovine), pâturin des prés, agrostis stolonifera. Les pourcentages des graines peuvent être augmentés ou diminués puisque l’on trouve de mélanges composés uniquement de fétuque et pâturin. Les gazons seront alors plus lents à se constituer, mais plus beaux par la suite.

LES PRINCIPALES GRAMINÉES UTILISÉES

Ray grass : c’est la principale plante utilisée dans tous les mélanges, de croissance rapide. Supporte mal les excès de chaleur et est sensible au froid.

Agrostis traçante : c’est l’une des meilleures graminées, surtout en terrain frais et léger.

Agrostis commune : Elle convient pour un sol léger, peu fertile, craint l’humidité en excès. Grande longévité, mais long à s’établir.

Fétuque ovine : Très résistante, elle a la particularité de consolider les terrains en pente.

Fétuque des prés : Elle craint les terrains chauds et secs, constitue de jolies pelouses. Long à s’implanter.

Fétuque rouge : Longue à s’installer. Pour terrain sablonneux. Ses racines, très traçantes, ont la particularité de fixer les dunes.

Pâturin des prés : Pour parties ensoleillées, résiste à la sécheresse, ne donne pas un gazon uniforme.

Les quelques indications indiquées sur les différentes graminées vous donnent quelques précisions sur les différents mélanges que vous pouvez semer

 

QUAND SEMER DU GAZON ?

Les gazons peuvent se semer à la fin de l’été, en automne ou au printemps à partir de mars. Nous vous conseillons de semer sur le mois de septembre, le sol est encore chaud, idéal pour une levée rapide et dense.

COMMENT SEMER DU GAZON ?

Semez par temps calme. Le semis du gazon se fait à la volée ; la graine demande à être légèrement recouverte à l’aide de terreau (terreauter) ou légèrement enfouie à l’aide d’un croc puis rouler le terrain afin que les graines adhèrent bien au sol. Puis arrosez.

On effectuera de nouveau un passage du rouleau dès que la levée des graines sera effectif afin de fixer au sol les racines et collet de la plante.

On évitera les arrosages copieux tant que la levée des graines n’est pas effectuée et on se contentera de bassinage léger.

ENTRETIEN DU GAZON ET SOINS À DONNER

Les soins prodigués à votre gazon ont une grande importance. Un gazon bien adapté au terrain, convenablement soigné, peut durer indéfiniment. Si on le néglige, il devient rapidement nécessaire de le refaire.

Au printemps et au commencement de l’automne, enlever à la main les mauvaises herbes à racines pivotantes ou à larges feuilles (oseille, pissenlit, plantain, luzerne…) qui peuvent se trouver dans votre terrain.

Tondre assez souvent, pour qu’aucune plante ne puisse monter à graine et qu’elle n’ait pas le temps de se développer.

Roulez légèrement après chaque coupe et arroser.

Apportez tous les ans, soit de l’amendement organique ou l’amendement organique que l’on étend au printemps (50 kg à 10 kg / 100 m2) et on scarifie afin de permettre d’aérer le gazon au printemps avant les nouvelles pousses. On ajoutera au printemps dès le mois de mars un engrais  (30 à 50 gr / m2).

Des applications à l’aide d’un pulvérisateur seront donnés de temps en temps avec des engrais bio spécial gazon, purin d’ortiepurin de consoude, qui produiront d’excellents effets, surtout après une coupe ou suite au jaunissement de votre gazon. Nous sommes des fervents défenseurs de cette application foliaire qui donne un peu plus de travail, mais qui s’avère tellement bénéfique pour avoir un beau gazon.

REMISE EN ÉTAT D'UN VIEUX GAZON

Lorsqu’un gazon devient vieux ou se fatigue, et que la mousse commence à l’envahir, il est possible d’y remédier. À l’automne, quand le temps devient tout à fait humide, scarifiez énergiquement pour enlever la mousse aussi complètement que possible. L’herbe, quoique couchée et, en apparence à demi-déracinée pour cette opération, n’en souffre pas en réalité. Il y a lieu de regarnir le gazon en ressemant de la graine dans les espaces ou la mousse aurait détruit et étouffé l’herbe. Il faut autant que possible terreauter, c’est-à-dire apporter du terreau ou du sable par-dessus la graine puis rouler.

L'ENGRAIS POUR OBTENIR UN BEAU GAZON

Épandre pendant la période de septembre à novembre l’engrais (30 à 40 gr / m2). Riche en Phosphore et potasse, celui-ci amènera tous les éléments pour que votre gazon passe l’hiver tranquillement pour un bienfait au printemps. Cette application est importante pour obtenir un beau gazon.

DESTRUCTION DES MOUSSES

Le meilleur moyen de se débarrasser des mousses est assurément d’employer du sulfate de fer à la dose de 40 à 60 gr /m2 selon que le mal est plus ou moins grand.

Il est conseillé de l’épandre en février-mars par temps pluvieux de préférence. Le sulfate de fer n’attaque que la mousse et ne nuit en rien aux plantes de la pelouse. Nous pouvons également le dissoudre (500 gr pour 10 litres d’eau) pour arroser 10 m². Faire bien attention, lors de son application, aux terrasses, pavés, dallages, murs. N’oubliez pas d’enlever vos chaussures, car le sulfate de fer fluidisé provoque des oxydation (taches de rouille).

Améliorateurs du sol

  • Humusol (amendement organique)

  • Vulcobio (amendement minéral riche en silice)

  • Biochar (amendement minéral)

Engrais biologiques pour la préparation du terrain

Engrais biologiques en cours de végétation

Contre les mousses

Travaillons ensemble

Contactez-nous pour que nous puissions travailler ensemble.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
Merci pour votre envoi !
bottom of page